Le Prieuré de l’Oranger – Samantha Shannon

Edition : Desaxus

Prix : 29€90

Page : 958

Date de parution : 21 Novembre 2019

– RÉSUMÉ –

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille. La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle… Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages.
Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela. De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence. Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil…
Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.

– MON AVIS –

Hello les rêveurs,

Aujourd’hui je reviens pour vous parler du plus gros livre que j’ai jamais lu jusqu’à maintenant avec 958 pages. Bon cela dit j’ai encore dans ma PAL le dernier tome des chroniques lunaires aussi qui fait plus de 980 pages je crois. Mais allons y une briquasse par une briquasse voulez-vous.

Ce livre me faisait envie avant même de savoir qu’il allait être traduit en français seulement à l’époque je n’avais pas encore lu un seul livre en VO et autant dire que la avec de la pure fantasy et presque 1000 pages c’était un défi bien trop grand pour moi. Mais lorsque j’ai appris sa sortie en français je l’ai directement pré-commandé et je suis fière d’annoncer qu’il m’a fallu moins d’un mois pour le lire, signe que cette histoire m’a vraiment plu.

Pourtant au départ ce n’était pas gagné. Dans cette histoire on change de point de vue à chaque chapitre et parfois-même à l’intérieur d’un chapitre, découvrant ainsi une multitude de personnages. On passe des territoires de l’est à l’ouest, chacun ayant ses propres croyances, sa propre religion si bien que durant les 200 premières pages j’étais complètement perdue. Je ne savais pas qui était qui et surtout qui était dans quel « clan », quels étaient les croyances de chacun ou encore les liens entre les différents personnages. Heureusement à la fin du livre il y a un index des personnages qui nous aident à y voir plus clair sans ça je l’avoue j’aurais certainement était perdu jusqu’à la moitié du roman.

On commence donc fort en découvrant tout ces lieux et ces personnages et ça ne s’amenuise pas au court du roman puisque l’univers décrit ici est un univers dense mais que j’ai adoré découvrir ! Même si à mon goût certains points n’ont pas été assez exploité. On parle de magie, on parle de dragons (oui oui des dragons !! d’ailleurs j’aurais bien aimé les voir un peu plus) et j’ai adoré tout ça ! J’ai aimé voyager à travers ce continent de part en part, tout ne se passe pas en quelques minutes ou en quelques jours. On a vraiment une impression de quête, longue et intense qui nous fait voyager et c’est certainement l’un des aspects que j’ai préféré.

Comme je le disais tout ne se passe pas en quelques jours si bien qu’on a le temps de voir les personnages évoluer de façon crédible (d’ailleurs il y a certains personnages et notamment Tané que j’aurais aimé suivre un peu plus). J’ai adoré les différents personnages (bon ok, pas tous) et en particulier Ead et Sabran. Au fil de l’histoire les personnages voient leurs croyances voler en éclat, c’est difficile mais leur reconstruction prend son temps et se fait au fil des semaines et des pages qui défilent.

Ce roman se veut aussi féministe, on parle ici d’un reinaume, de la pression que subisse les femmes quant à leur « devoir » de procréer, et on parle aussi de sexualité, d’homosexualité de façon tellement simple. Dans cette histoire l’homosexualité ne semble pas tabou et bon sang ce que ça fait du bien !

Ce livre aurait pu être un coup de cœur, il avait tout pour malgré sa lenteur mais c’est finalement la fin qui fait que ce ne sera pas un coup de cœur pour moi. En effet j’ai trouvé la fin beaucoup trop rapide dans le sens ou pendant 900 pages on attends un événement bien particulier et que celui-ci est réglé en 3 chapitres à peine. J’ai eu un petit sentiment de « Ah, tout ça pour ça » qui m’a un peu frustré je l’avoue.

Malgré tout je recommande cette grosse brique de fanstasy à tous les amoureux de ce genre !

Et toi tu l’as lu ? Qu’as-tu pensé de la fin ?

A très vite et en attendant je te souhaite de belles lectures !

Une réflexion sur “Le Prieuré de l’Oranger – Samantha Shannon

  1. Pingback: Throwback Thursday #2020-14 – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.